Le Jubilé de la Miséricorde à la cathédrale

16h. - Cathédrale Notre-Dame à Rouen

C’est le dimanche 13 décembre à 16h qu’a été ouverte en la cathédrale Notre-Dame de Rouen une « Porte de la Miséricorde », pour cette Année Sainte qui se terminera le 20 novembre 2016 en la fête du Christ Roi de l’Univers

livret pelerinVOIR LE LIVRET DU PELERIN

 

Mgr Dominique LebrunVOIR L’HOMÉLIE DE MGR DOMINIQUE LEBRUN

 

LETTRE AUX CATHOLIQUES DU DIOCÈSE DE ROUENdiocese rouen logo A L’OCCASION DU DIMANCHE DE LA MISERICORDE

 

ALLONS…JUBILE…AVEC LE JOUR DU SEIGNEURle jour du seigneur

 

L’appel de l’équipe organisatrice.

Tout au long de l’année jubilaire (jusqu’au 20 novembre 2016), la cathédrale accueillera les fidèles qui viendront franchir la Porte Sainte, au cours d’une démarche individuelle ou communautaire. Un appel est donc lancé aux curés de paroisses, aux communautés religieuses, aux responsables des services ou des mouvements, afin d’aider à mobiliser des personnes bénévoles tout au long de l’Année Sainte pour l’accueil des fidèles.

Vous trouverez ci-dessous une fiche « Etre accueillant » 

Contact : 02 35 71 85 65 et courriel

Etre accueillant à la cathédrale Notre-Dame de Rouen pendant l’ Année de la Miséricorde


 

« Le pèlerinage est un signe particulier de l’Année Sainte : il est l’image du chemin que chacun parcourt au long de son existence … il sera le signe que la miséricorde est un but à atteindre qui demande engagement et sacrifice … en passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous. »

 

 

La miséricorde a un visage 

 

L’année sainte de la Miséricorde s’ouvrira à Rome le mardi 8 décembre 2015 et le dimanche suivant, 13 décembre, pour l’ensemble des diocèses de France et d’ailleurs. Voulue à l’occasion de l’année de clôture du Concile Vatican II, cette année jubilaire rappelle à l’Eglise universelle l’exigence de charité, fondement de notre foi et signe pour le monde. Le père Christophe Potel, curé de la paroisse Notre-Dame de Rouen Centre et archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame éclaire le sens profond de cette démarche, accompagné de Mme L. Laurence en charge de l’organisation pratique de cette année.

 

????La Miséricorde, un thème cher à notre pape réinterroge notre manière d’être chrétien aujourd’hui dans ce monde.

Comment l’Eglise vit et pratique la Miséricorde pour elle-même d’abord comme élément de conversion et quel témoignage donne-t-elle ensuite au monde ? « Le visage de la Miséricorde », tel est  d’ailleurs le titre de la Bulle du pape pour cette année.

Le pape François cite Paul VI rappelant que la règle de Vatican II a été la charité dont il donne à méditer ensuite la parabole du Bon Samaritain. A travers elle, c’est tout à la fois l’image d’un Dieu Père et miséricordieux, plein d’amour pour nous et Celui qui se penche sur les blessures de l’homme. « Je crois qu’il est bon de garder ces deux aspects de la Miséricorde au long de cette année sainte » souligne le Père Potel. C’est d’ailleurs le sens de la démarche proposée aux communautés chrétiennes pour cette année jubilaire : célébrer et recevoir la Miséricorde d’abord et vivre ensuite des œuves de Miséricorde

(logo officiel du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde)


.

La démarche

 

C’est le dimanche 13 décembre à 16h que sera ouverte en la cathédrale Notre-Dame de Rouen une « Porte de la Miséricorde », pour cette Année Sainte qui se terminera le 20 novembre 2016 en la fête du Christ Roi de l’Univers. Tout au long de cette année, la cathédrale, ainsi que la basilique Notre-Dame de Bonsecours, accueilleront les fidèles qui viendront de tout le diocèse franchir cette Porte Sainte, au cours d’une démarche individuelle ou communautaire. Le message est lancé à toutes les communautés chrétiennes (services, paroisses, mouvements, familles) de centrer leurs actions pastorales autour de la Miséricorde et de vivre concrètement une démarche à travers un temps de pèlerinage à la cathédrale. En groupe ou individuellement, les pèlerins se verront remettre sur place un livret qui accompagne le parcours. Ils seront ensuite invités à se déplacer à l’intérieur de la cathédrale vers différents lieux précis, et poseront des gestes symboliques pour entrer dans la démarche. « Nous souhaitons que les pèlerins soient vraiment accueillis. Aussi lançons-nous un appel pour que chaque paroisse délègue des personnes bénévoles, disponibles pour assurer quelques heures d’accueil à la cathédrale. Ces personnes vivront elles-mêmes la démarche et recevront des consignes précises pour l’accueil des pèlerins» indique Mme L. Laurence. Devenir à son tour visage de Miséricorde pour d’autres, leur permettre de faire l’expérience de l’Amour de Dieu, c’est peut-être une première œuvre à vivre dans le cadre de cette année jubilaire…

Catherine Manné

 

Ouvrons nos cœurs

Visuel de l'affiche du jubiléLe pèlerinage est un signe particulier de l’Année Sainte : il est l’image du chemin que chacun parcourt au long de son existence. Pour passer la Porte Sainte (…), chacun devra, selon ses forces, faire un pèlerinage. Ce sera le signe que la miséricorde est un but à atteindre, qui demande engagement et sacrifice. En passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous.

Au cours de cette Année Sainte, nous pourrons faire l’expérience d’ouvrir le cœur à ceux qui vivent dans les périphéries existentielles les plus différentes. Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde, les blessures de tant de frères et sœurs privés de dignité, et sentons-nous appelés à entendre leur cri qui appelle à l’aide.

Redécouvrons les œuvres de miséricorde corporelles : donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts. Et n’oublions pas les œuvres de miséricorde spirituelles : conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts.

 

Être signe de la miséricorde

Il y a des moments où nous sommes appelés de façon encore plus pressante, à fixer notre regard sur la miséricorde, afin de devenir nous aussi signe efficace de l’agir du Père. Au cours de ce Jubilé, laissons-nous surprendre par Dieu. Il ne se lasse jamais d’ouvrir la porte de son cœur pour répéter qu’il nous aime et qu’il veut partager sa vie avec nous.

Extrait de Misericordiae Vultus, bulle d’indiction du jubilé extraordinaire de la Miséricorde. – Pape François


 

 Les cinq étapes d’un parcours dans la cathédrale :

Le livret qui sera distribué expliquera le parcours à suivre seul, en famille, en groupe. Il est  agrémenté de propositions de chants et de prières. On y retrouve aussi l’hymne écrit qui pourra être chanté et la prière de l’Année Sainte de la Miséricorde.

Cette démarche se décline en cinq étapes qui permettront de découvrir la Miséricorde de Dieu par soi-même et de s’ouvrir au prochain pour la vivre et en témoigner.

 

1- Faire mémoire de son baptême pour préparer son esprit et son cœur à la démarche

à Lieu : le Baptistère

 

2- Prendre conscience en passant la Porte Sainte que Dieu m’inonde de son amour et de sa miséricorde

à La Porte Sainte

 

3- Vivre une démarche pénitentielle en allant rencontrer un prêtre pour recevoir le sacrement de réconciliation

à Transept des Libraires

4- Rendre Grâce  en participant à l’Eucharistie le jour même ou dans la semaine. Prendre le temps de prier tout simplement, de vivre un temps d’adoration ou une célébration d’action de grâce (si l’on est en groupe)

à Chapelle du Saint-Sacrement

 

5- Mettre en œuvre la Miséricorde dans ma vie de tous les jours

à Dans tous les lieux que j’investis

 

 La Porte Sainte

IMG_9854Imaginée par l’architecte des monuments historiques, cette porte en bois a été réalisée par les ateliers de l’entreprise Lanfry. Mise en place à la fin du mois de novembre dans la cathédrale, les décors seront  finalisés pour le 13 décembre.

(copyright  Richard Duplat – architecte des monuments historiques)

Deux citations sont inscrites sur cette porte :

« Je suis la Porte » et « Rappelle-toi Seigneur ta tendresse, ton amour qui est de toujours »


 

L’appel du Père Christophe Potel et de l’équipe organisatrice

 

Accueilli, accueillez à votre tour !

 

Pour permettre l’accueil des nombreuses personnes qui seront invitées à venir célébrer ce Jubilé de la Miséricorde en la cathédrale de Rouen, nous avons besoin de la présence exceptionnelle de prêtres pour recevoir les pèlerins et célébrer le sacrement du pardon, mais aussi de bénévoles qui guideront les groupes ou les personnes voulant vivre une démarche individuelle.

Cet accueil est essentiel et doit permettre à chacun de se sentir attendu et bienvenu.

Un appel est donc lancé aux curés de paroisses, aux communautés religieuses, aux responsables de mouvements ou de services, afin de mobiliser ces personnes bénévoles tout au long de l’Année Sainte.

* Elles seront invitées à assurer des permanences de deux heures maximum en priorité la journée du samedi et le dimanche après-midi, mais aussi si possible en semaine.

* Un local d’accueil sera réservé pour cela à l’entrée de la cathédrale au seuil de la Porte Sainte.

* Un feuillet d’inscription est prévu dans vos diverses communautés chrétiennes.

Père Christophe

 

Il serait beau qu’une paroisse, un mouvement, une communauté, puisse s’engager pour assurer une semaine – ou au moins un weekend – au cours de l’année ! Cela faciliterait la répartition des inscriptions et donnerait le signe d’une démarche associant le plus grand nombre possible de communautés dans le diocèse. Un  beau défi à relever !

Père Christophe Potel

Mme L. Laurence

 

Contacts : pour les inscriptions, renseigner le nom du groupe et le jour souhaité  – courriel

Mme L. Laurence : 06 79 38 46 40 – courriel