Fête du Blé eucharistique – Cathédrale Notre-Dame – 25 mai 2016

Fête du Blé eucharistique
Cathédrale Notre-Dame – 25 mai 2016
Mercredi de la 8ème semaine du temps ordinaire

Textes : Première lettre de saint Pierre, apôtre (1, 18-25) ; Psaume 147 ; Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (10, 32-45)

« Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous », dit Jésus (Mc 10, 43-44).

Frères et sœurs, quelle est cette logique ? Une autre logique que celle des « chefs de nations qui commandent en maître » ; une autre logique que celle des « grands qui font sentir leur pouvoir » (Mc 10, 42).

blé eucharistique -ymage134-fe241Cet après-midi, dans cette cathédrale, avec mon frère évêque du Havre, nous voulons célébrer la logique du service, la logique de l’amour, la logique du don. Il y a 90 ans, quand  a flambé le prix du blé, vos aïeux ont choisi la logique du don et du sacrifice. Et vous perpétuez ce qui est devenue une tradition. Nous vous en sommes très reconnaissants.

A vrai dire, je sais que vous le faites dans une certaine crainte. Quand j’ai rencontré ceux et celles qui acceptent d’être collecteurs cantonaux, j’ai senti un mélange de joie et de crainte. L’œuvre du blé eucharistique se porte bien. Mais après nous ? Vous avez raison de vivre votre service ainsi. L’Evangile rapporte que les disciples « suivaient dans la crainte » (Mc 10, 32).

Jésus remet les disciples devant le mystère : Jésus monte à Jérusalem pour rendre témoignage à l’amour de son Père, jusqu’à être livré, jusqu’à être flagellé, jusqu’à mourir, plus exactement jusqu’à ressusciter (cf. Mc 10, 33-34).

Ce ne sont pas les effets extérieurs que nous devons chercher, les places d’honneur, c’est la joie intérieure d’aimer à la manière de Jésus. Même si l’on se moque de nous. Soyons surtout des inquiets de l’amour.

Saint Pierre le dit : « Aimez-vous intensément les uns les autres, car Dieu vous a fait renaître, non pas d’une semence périssable, mais d’une semence impérissable » (1 P 1, 22).

Notre trésor est l’amour à la manière de Jésus. C’est ce qui est beau dans l’œuvre du blé eucharistique. Elle met en avant l’amour de Jésus, célébré dans l’Eucharistie avec un peu de pain et de vin. Vos dons servent aux hosties mais aussi à la pension de séminaristes et aident des prêtres âgés à qui vous rendez ainsi hommage.

Votre travail ne sert donc pas seulement à produire de l’argent ou des biens qui sont fort utiles et justes. Mais vous participez aux semences impérissables (cf. 1 P 1, 23) de la messe et du ministère des prêtres.

Lorsque l’argent ou les biens matériels prennent le dessus, notre société se détruit. Les producteurs de lait l’expérimentent à leurs dépens, à nos dépens à tous. Quand le prix du lait est fixé en fonction de l’offre et de la demande, on ne tient compte que du matériel et non plus du travail et de sa valeur. Le travail est d’abord une valeur spirituelle dont le sens est donné par l’amour, en particulier pour sa famille. La rémunération n’est pas celle d’un produit, elle doit d’abord être celle d’une personne qui fait vivre sa famille. Il en va de la dignité de celui qui travaille.

La logique de l’Evangile renverse la logique superficielle du monde. Elle le fait par petites touches, sans grand éclat, comme du porte à porte, ou du ferme à ferme. Demandons au Seigneur d’adopter cette logique dans toute notre vie. Que de disputes dans nos familles à cause de l’argent ! Que de drame dans nos villages à cause de l’argent ! Que de jugements sur les uns et sur les autres en fonction de l’argent !

Acceptons de perdre un peu d’apparence pour partager l’amour essentiel à notre vie. C’est le service que Jésus attend de nous. Posons-nous la question chaque jour : ai-je utilisé des semences périssables ou bien des semences impérissables ?

Dans quelques instants, vous apporterez à l’autel un peu de pain, un peu de vin ; déposons les fruits de nos semences impérissables : nos peines et nos joies pour que les unes soient unies aux souffrances de Jésus, et les autres à sa joie de nous voir prendre le chemin du service et de l’amour.

 

✠  Dominique  Lebrun

VOIR EGALEMENT LE DOCUMENT AVEC LES PHOTOS

 

 

Fermer