Ordination diaconale de Julien Hamel, dimanche 2 juillet 2017

Voir l’album photo de J.C. Allin

Ordination diaconale de Julien Hamel
Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Roncherolles-en-Bray
Paroisse Saint Jean-Baptiste de Forges en Bray
Dimanche 2 juillet 2017

Lectures : lecture du Livre des Actes des Apôtres (12, 1-11) ; Psaume 33 ;
Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée (4, 6-8.17-18) ; Evangile selon saint Matthieu (16, 13-19)

Homélie

« Le Seigneur m’a assisté, dit St Paul. Il m’a rempli de force pour que, par moi, la proclamation de l’Evangile s’accomplisse » (2 Tm 4, 17).

Frères et sœurs, ce que St Paul a vécu, nous l’accueillons aujourd’hui : l’assistance de Dieu pour la proclamation de l’Evangile. Quelle est cette grâce d’assistance ? Pour quelle proclamation de l’Evangile ?

Cher Julien,

St Paul témoigne de ce que Dieu l’a assisté : « le Seigneur m’a assisté. Il m’a rempli de force ».  Ayant grandi dans le milieu de l’assurance où tu as étudié, tu n’ignores pas ce qu’est un contrat d’assistance ! La grâce de Dieu qui vient à nous est bien cela, et bien plus que cela.

1 appelTu présentes la lettre où tu dis ta disponibilité à être ordonné diacre ainsi : « je perçois cette lettre comme la poursuite d’un cheminement spirituel, d’une vocation, d’une amitié avec le Christ qu’il me faudra découvrir un peu plus, de jour en jour, tout au long de ma vie ». Le contrat d’assistance que Dieu a passé avec toi est à durée ni déterminée ni indéterminée, il est de sa part sans rétractation possible, définitif et infini.

Ce qui le caractérise, c’est l’amitié, un lien libre et réciproque, fondé sur l’amour et seulement l’amour. Dieu t’aime, Julien, comme il veut aimer chacun d’entre nous. Et tu l’aimes.

Tu l’as ressenti en des moments particuliers comme ta première communion, en des périodes privilégiés comme tes années de collège. Tu l’as ressenti lors d’épreuve comme le décès de ton Papa -tu avais 9 ans- ou bien dans des périodes plus arides, m’as-tu écrit.

Ton engagement aujourd’hui est définitif. Il est réponse à l’amitié de Jésus que l’Eglise t’offre. L’Eglise elle-même est assistée : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle » (Mt 16, 18).

2 prostrationFrères diacres, frères prêtres, moi-même, ne comptons pas sur nos seules forces. Oui, le Seigneur nous assiste et nous remplit de sa force. Pour cela, il faut lui faire de la place. La prière quotidienne, la liturgie des heures, les temps d’oraison et de retraite, la pratique du sacrement du pardon sont indispensables. La promesse de Jésus à Pierre a sa suite logique dans le sacrement du pardon : « Tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux » (Mt 16, 19).

Le contrat d’assistance est ici dépassé. Ce n’est plus Dieu qui vient nous dépanner, éventuellement en nous disputant ou nous corrigeant, c’est le Seigneur qui nous appelle à devenir dépanneur, serviteur de son assistance. Dieu remet entre les mains de son Eglise, faible et pécheresse, son amour : tel est l’Evangile à proclamer. Plus nous nous reconnaîtrons pécheurs, plus nous nous demanderons pardon, plus l’amour de Dieu se répandra. Ainsi, nous devenons d’authentiques serviteurs.

Lorsque je suis venu à Roncherolles pour la préparation de l’ordination, je craignais d’avoir importuné en imposant une ordination. Et l’un d’entre vous m’a dit avec un beau sourire : « nous avons peur de ne pas être à la hauteur ». Julien, cela m’a donné encore plus envie de célébrer ton ordination ici, dans un climat de modestie et d’humilité.

Je découvrais alors que l’église est dédiée à St Pierre et St Paul, probablement depuis les origines. L’assistance que Dieu nous porte se manifeste par des hommes qui se laissent appelés et consacrés à son service. Dieu n’a pas d’autres outils que notre humanité mise au service de la proclamation de l’Evangile par le don de l’Esprit Saint. Julien, tu pourras compter sur tes frères comme tu en as fait l’expérience au séminaire.

Julien, tu deviens ministre de l’Evangile par l’ordination. Devant l’assemblée convoquée par le Seigneur, tu proclameras l’Evangile. Pierre et Paul rappelle, s’il en était besoin, que le don de nos vies doit se conformer à cette Parole, le don de nos vies jusqu’au bout :

« Il m’a rempli de force, pour que, par moi, la proclamation de l’Evangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent ».

« Jusqu’au bout » ? Plus d’une personne a dû te demander, Julien, si tu étais de la même famille que le Père Jacques Hamel ! « Pour que la proclamation de l’Evangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent ! »

3 jh et dl intérieurJulien, aujourd’hui, l’Esprit Saint te donne part à cette mission de proclamation de l’Evangile. Tu l’accompliras à ta manière, selon tes qualités. Tu sais que, dans une harmonie, il y a la trompette mais aussi bien d’autres instruments, comme dans nos communautés, comme dans notre diocèse. L’évêque, à qui tu promets obéissance, te proposera des partitions. Il te promet de les choisir, en fonction de tes talents, afin que tous entendent l’Evangile, et puissent y répondre.

Car c’est bien là ce que nous vivons aujourd’hui à Roncherolles : une proclamation de l’Evangile, et un appel à y répondre. Frères et sœurs, qui est Jésus pour vous ? Il s’approche de vous, il vous pose la question au plus profond de vous-mêmes. Est-ce un prophète parmi d’autres ? Un gourou qui vient d’attraper un adepte ? Le fondateur d’une religion à continuer ? Ou bien votre assistant, votre ami, votre force ?

Pour Pierre et, depuis 2000 ans, dans notre Eglise « Il est le Fils du Dieu vivant ! ».

Frères et sœurs, choisissez-le, choisissez à nouveau son Evangile ! Choisissez sa vie ! Choisissez, vous aussi, son assistance ! Nous en avons tant besoin ! Déjà, vous le faites en participant de tout votre cœur à la prière de l’assemblée dans l’église ou sous la tente. Merci pour Julien, merci pour l’Eglise de Rouen, merci pour notre monde, merci pour Dieu !

✠  Dominique Lebrun
Archevêque de Rouen.