Baillolet

Une église méconnue

Un peu d’histoire : dans le village, plusieurs époques ont laissé des traces : haches gauloises, tuiles et vases romains et un cimetière mérovingien découvert en 1855. Au 11ème et 12ème siècles, la seigneurie de Baillolet fait partie de la baronnie de Londinières, relevant du roi. En 1513, une dame Godard donne tous ses biens à l’église. Sa générosité permet la reconstruction de la totalité de l’édifice au début du 16ème siècle.

L’Eglise : sa construction initiale ne figure dans aucun document. On sait seulement qu’elle fut reconstruite intégralement grâce au legs de Jehanne Godard et qu’ensuite, de 1848 à 1869, de grands travaux ont été effectués.

La tourelle flanquant le clocher permet d’accéder à la cloche, électrifiée au siècle dernier. Le clocher primitif est situé à la croisée du transept et sa charpente est utilisée dans le clocher actuel. Sur le mur extérieur de la nef, deux pierres posées en 1865 par M. Dumouchel, maire, rappellent la reconstruction des deux nefs latérales.

En 1661, à la requête de Thomas des Fontaines, une confrérie est créée en l’honneur de Saint-Hubert pour lequel la paroisse a toujours eu une dévotion particulière (il est toujours le saint patron de la commune). Il est réputé guérir de la rage. C’est ce qui explique la présence dans le chœur d’un bas-relief polychrome en bois, datant de la fin du 17ème siècle, représentant saint Hubert à genoux, en prières devant un cerf. De part et d’autre de l’autel sont disposées les statues de saint Rémi et de saint Eloi. Une inscription testamentaire, écrite en lettres gothiques, rappelle le legs précité.

Le chevet et les murs latéraux du chœur montrent de magnifiques échiquiers en pierres blanches et en briques noires et rouges. Il n’en existe pratiquement pas d’aussi beaux dans le Pays de Bray.

Baillolet comporte plusieurs calvaires dont le plus connu est celui de la Croix des Trois Frères érigé en bordure de la forêt du Hellet. Son origine est controversée (assassinats de trois frères par jalousie amoureuse… Trois moines assassinés pour leur dérober un bijou précieux… Croix de mission ou encore phénomène végétal : trois rejets importants provenant d’une souche d’arbre… Le mystère reste à résoudre !) M.B.

L’Eglise de baillolet

Eglise_Baillolet

Nouveau calvaire érigé à l’intersection de la route de Clais et de celle de Duranville

Calvaires

L’église de Baillolet et l’ancien presbytère vus par un peintre amateur

Eglise de Baillolet