Londinières

Historique et caractéristiques de l’église de Londinières

L’église de Londinières a été construite au 17ème siècle et a été restaurée à plusieurs reprises aux 18ème et 19ème siècle ainsi que le relatent les registres des délibérations du conseil municipal de l’époque. L’édifice s’écroule sous les bombardements du 7 juin 1940 (allemand) et du 21 décembre 1943 (anglais). Il ne reste plus alors que le clocher et le transept nord, forts ébranlés eux aussi, et qu’il faudra d’ailleurs consolidés en 1954. Les travaux de restauration débutèrent en 1955. Autrefois placé au centre de l’édifice, le clocher s’inscrit désormais latéralement dans la nouvelle construction. Il abrite trois cloches pesant 1200 kg, 800 kg et 350 kg dénommées respectivement : Louise-Céline, Marie et Marie-Louise Céline. La nouvelle nef est très vaste et bien éclairée par les grandes baies vitrées latérales. Elle comporte également un vitrail moderne dédiée à la Vierge Marie. L’église compte quelques œuvres d’art : une dalle tumulaire, un très beau Christ restauré, une table de communion, un orgue et quelques statues anciennes dont un « Saint Sébastien » en bois transpercé de flèches. Le bourg possède aussi deux calvaires, l’un situé à Béthencourt et quelque peu abandonné, le second à la jonction des rues de Verdun et du maréchal Leclerc. Ce dernier a été érigé à l’instigation de l’Abbé Lambard en 1950. M.B.

jpg_Eglise_Londinieres2

La Vierge à l’Enfant de la chapelle

Londinieres1

Avant la seconde guerre mondiale

Londinieres3.