Denier du culte 2020

Chers amis,

C’est la première fois que je m’adresse à vous dans le cadre de la campagne 2020 du Denier de l’Eglise. Merci pour votre générosité ! Merci de m’avoir si bien accueilli dans votre paroisse depuis le 8 septembre. C’est une étape importante pour vous, pour moi, pour les communautés, pour nos églises.

Les chrétiens engagés dans chacun des 3 services économiques des paroisses m’informent de la situation économique délicate dans laquelle nous nous trouvons. Si Saint Jean XXIII présente un résultat favorable, Saint-Filleul est dans une situation critique et Notre-Dame de Rouen Centre n’est pas loin du rouge et marquée par la nouveauté de la Cathédrale organisée désormais hors paroisse.

La vie communautaire de ces 3 paroisses va connaître des évolutions importantes avec des réorganisations structurelles nécessaires. L’archevêque m’a demandé de lui présenter un premier rapport en décembre 2019, m’invitant à lui proposer un nouvel organigramme pour les mois à venir. J’ai confiance en Dieu qui guide son Eglise. J’ai confiance en vous parce que vous avez montré – notamment au chalet de Noël avec ses 300 bénévoles ! – que vous étiez prêts à prendre en main des missions importantes. Quelle joie !

Voici la vision que j’ai pour la vie catholique à Rouen : dans ce changement d’époque (et non pas une époque de changement), les chrétiens sont appelés à apporter à leurs frères et sœurs des occasions nouvelles de rencontres du Christ :
• des églises aux portes ouvertes ;
• des messes à domicile pour des rencontres individuelles ;
• des missions paroissiales autour de Sainte Jeanne d’Arc au cœur de la ville et de sa métropole ;
• des événements marquants pour tous comme le Chalet de Noël sur la place de la cathédrale ;
• l’accueil développé des écoles catholiques dans la vie paroissiale ;
• la promotion des baptêmes et mariages en centre-ville ;
• des attentions particulières à chaque église (avec par exemple : la Saint-Valentin à St-Joseph, l’adoration eucharistique au Sacré-Cœur et à St-Romain, les mariages à St-Godard, la formation hebdomadaire à Ste-Jeanne-d’Arc, etc.) ;
•  Les enjeux de restauration et embellissement de nos églises sont aussi marqués par une influence auprès d’élus en relation avec les habitants des quartiers ;
• N’oublions pas non plus les réseaux sociaux (l’application CathoRouen est à votre disposition !) ni les journaux à diffuser gratuitement.

Et puis vous avez vos intuitions, vos idées : la vie de l’Eglise est communautaire, collaborative. J’ai rencontré les Conseils de Paroisse et je réunis chaque mois les Equipes d’Animation Pastorale pour écouter le Saint-Esprit qui vient au secours de notre faiblesse. Je suis témoin de votre bonté, de votre engagement, de votre réactivité. Je suis admiratif de vos témoignages d’évangélisation auprès de vos frères et sœurs.

Tout cela va prendre encore de la hauteur : d’autres projets sont en train de voir le jour. Les mécènes et les sponsors sont prêts à nous aider, au titre de leurs entreprises : ils ont conscience que l’Eglise est un organe vivant dans la ville de Rouen et ils veulent l’aider dans ses intuitions, dans son attention aux plus démunis. L’Eglise est bien active et elle bénéficie d’une grande attente au cœur de notre monde.

Beaucoup de nos contemporains n’ont pas encore rencontré le Christ comme le Dieu vivant qui les aime et les appelle à servir : la mission « est abondante et les ouvriers peu nombreux », dit Jésus !

Vous le voyez, de nombreux projets sont en cours pour développer encore nos églises comme des lieux de foi et de vie. C’est la raison pour laquelle j’en appelle à vous et à vos amis qui ne donnent pas encore au Denier de l’Eglise. Votre générosité est précieuse. Votre don n’a pas de prix ! Je vous en remercie déjà.

Soyez assurés de mes prières à vos intentions et de mon dévouement pour chacun de vous.

En cette année où Jeanne d’Arc est doublement commémorée pour le centenaire de sa canonisation et de la création de la fête patriotique en son honneur, prions-là pour que le Peuple de France renouvelle son alliance !

Père Geoffroy de la Tousche
 
En 2019, 911 personnes ont donné à l’Eglise le don moyen de 375€. Que pouvons-nous envisager ? Doubler les donateurs en 2020 ? Voilà un défi à la mesure de la ville aux 100 clochers !

Télécharger cette lettre

Soutenez la mission de l’Eglise dans le diocèse de Rouen