Malades

Puis-je recevoir le sacrement de l’onction des malades ?

Il est des moments assez particuliers de notre vie où nous pouvons ressentir le besoin d’accueillir la force du Seigneur.
Nous sommes confrontés personnellement à la souffrance, à la maladie… Nous avons à mener ce combat difficile contre un mal qui semble nous ronger de l’intérieur. Nous n’en voyons pas bien l’issue…

Nous voyons nos forces diminuer avec le grand âge.

Nous vivons difficilement ce temps où il nous faut apprendre à faire plus lentement, voire à ne plus faire, ces gestes qui pourtant nous étaient nécessaires et familiers. Il nous faut accepter que d’autres nous aident dans nos gestes quotidiens.

Il nous faut déménager vers un lieu plus adapté à nos capacités physiques actuelles et abandonner un lieu où nous avons tant de souvenirs avec les enfants, petits-enfants… Nous allons subir une opération chirurgicale importante… son résultat est incertain. Les séquelles pourraient être sérieuses. Nous avons peur des conséquences sur notre quotidien.

Le Seigneur peut être notre force pour lutter, pour ne pas nous décourager, pour ne pas baisser les bras, pour garder espoir. Le Seigneur apporte, par la grâce de son Esprit, ce secours par le sacrement de l’onction des malades.

Je sens ma mort proche. Je veux que celle-ci soit la plus douce possible. Le Seigneur peut être ce compagnon du dernier souffle pour que je vive ce passage dans la paix. Dieu peut m’aider à garder cette confiance ; Il m’attend à l’autre bout du chemin. Le Seigneur, qui m’ouvre les bras, m’aidera à vivre la mort comme la rencontre en vérité avec lui.

Par le sacrement de l’onction des malades, le Seigneur soutiendra mes derniers instants.

Prenez contact, vous ou un de vos proches, avec le secrétariat de la paroisse ou votre correspondant de village pour manifester votre souhait. Un prêtre vous rendra alors visite pour célébrer avec vous ce sacrement.

Maintenant, ô Maître souverain,
tu peux laisser ton serviteur s’en aller
en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.

Prière du vieillard Siméon (Ev. selon saint Luc, chap. 2)