St-André sur Cailly – église Saint-André

BG - St Andre

Un peu d’histoire

Dans l’église, on trouve des éléments de construction datant des XII-XVI-XVIIèmes siècles, en silex, pierre, grès et brique.
L’église remaniée au cours des XVIIème et XIXème siècles conserve une nef du XVIème et un chœur qui possède encore un contrefort du XIème.
Deux fenêtres en ogive s’ouvrent de chaque coté du clocher ; à l’extérieur, on trouve la trace d’une fenêtre romane.

15 juillet 1766 : Bénédiction des trois cloches par le curé Ravette. Anne, Magdeleine et Anne Magdeleine. Les parrain et marraine sont le marquis et la marquise de Joyeuse avec Monsieur de Lally, brigadier aux armes de sa Majesté.

1820-1823 : Prolongation de l’église, construction du portail et d’une partie de la nef jusqu’au delà de première fenêtre.

1824 : construction de la sacristie.

1830 : Achat de deux cloches.

1835 : Construction des tribunes(Monsieur de Valori)

Le CHOEUR
1 – Maître autel du XVIIème remonté au XIXème en 1852. Le devant d’autel a été donné par le comte de Valori et provient de la chapelle des Lenoble.

2 – Au-dessus de l’autel se trouve une toile peinte : l’échelle de Jacob.
3 – Statue polychrome de St André (à gauche de l’autel), sur la face nord se trouve une petite pierre incrustée représentant 15 stations de Chemin de Croix. XVIIIème.
4 – Statue polychrome de St Jude (frère de St André) avec le marteau de foulon. XVIIIème.
5 – La Cène sur la face sud.
6 – Vitrail à droite de l’autel représente le Sacré-cœur apparaissant à Marguerite-Marie.
7 – Troisième vitrail à droite : Présentation de Jésus au temple ? ou purification de la Vierge ?
8 – Tableau de Marie. En dessous, inscription d’une pierre tombale ; le défunt est représenté couché dans son linceul :
« Ci-gît le corps de Jehan d’Audebourg (curé de la paroisse ?), trésorier de Notre-dame, lequel trépassa vendredi, dernier jour de février 1538, priez Dieu pour lui ». Cette pierre tombale était dans le mur près de la chaire ; le curé Denain la déplaça en 1892.
9 – Tableau de Saint-Joseph.

La NEF
10 – Autel de Marie, le devant d’autel date de 1852.

11 – Sur la face nord le premier vitrail représente la Vierge de l’Apocalypse.
12 – Sur la face Nord, deuxième vitrail représente St André.
13 – A droite, autel de St Joseph avec le Lys, le devant de l’autel date de 1852.
14 – Sur la face sud, le premier vitrail représente St Joseph récupérant Jésus, perdu au temple.

Les pavements du Chœur, à cabochons d’ardoise sont du XVIIIème et dans la Nef, ils sont en terre cuite, XVIIIème.
Le Clocher : le mur ouest est à pans de bois.
Croix du cimetière : Son piédestal est remarquable pour ses sculptures. Le fût en grès, provenant du cimetière de Gouville est orné de croix et de coquillages (coquilles des pèlerins de St Jacques de Compostelle ?)

BG - St Andre plan1