• Sainte Fleur

    ou Flor ou Flora. Fille d’un seigneur d’Auvergne, elle entra très jeune à l’hospice que les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem avaient à Beaulieu dans le Quercy

  • Saint Evode, évêque de Rouen

    Au sujet d’Evode, qui fut évêque de Rouen au Ve siècle, une tradition rapporte qu’il fut consacré au service de Dieu dès l’enfance : c’est la raison pour laquelle la maîtrise de la cathédrale fut placée sous son patronage.

  • Saint Bruno

    Il avait tout pour faire une belle carrière d’universitaire ecclésiastique, ce fils d’un riche marchand des bords du Rhin.

  • Saint Silouane

    Syméon Ivanovitch Antonov était un robuste charpentier d’un village de Russie centrale.

  • Saint Constant

    Il était sacristain de l’église Saint-Etienne d’Ancône en Italie et avait une foi « à déplacer les montagnes » selon la parole de l’Evangile.

  • Les saints Archanges

    Les anges, serviteurs et envoyés de Dieu, sont très présents dans la Bible, depuis celui qui réconforte Agar au désert (livre de la Genèse 16. 7) jusqu’à celui qui mesure la Jérusalem céleste (Apocalypse 21. 17).

  • Saint Venceslas

    Vratislas, duc de Bohème, laissait deux fils en mourant : Venceslas, l’héritier âgé de treize ans, et Boleslas, de deux années plus jeune.

  • Saint Vincent de Paul

    Monsieur Vincent n’oubliera jamais que, quand il était petit, il gardait les porcs dans la campagne landaise.

  • Saint Maurice

    et ses compagnons, martyrs à Agaune, devenu depuis Saint-Maurice en Valais.

  • Saint Wilfrid d’York

    Depuis les invasions anglo-saxonnes, l’Eglise était divisée comme le pays.