Ordination sacerdotale

15h30 en la cathédrale Notre-Dame de Rouen

Dimanche 24 juin 2018 à 15h30, en la cathédrale Notre-Dame de Rouen,
Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen ordonnera Julien Hamel, prêtre pour le service du diocèse de Rouen

Quelles sont les étapes qui mènent à l’ordination ?

Communiqué de presse

Julien Hamel, 26 ans
Naissance d’une vocation

 « Seigneur, a qui irions-nous ? Tu as les paroles de vie éternelle. » Par le baptême, chaque chrétien à la mission de suivre le Christ, de chercher la vérité, de la garder, et de la transmettre. Nous sommes tous appelés à la sainteté, autrement dit à unir, à unifier notre vie à l’amour et à la présence de Dieu. Le Seigneur nous appelle à cette vocation commune par différentes voies. La mienne est celle du sacerdoce.

Cet appel à la sainteté dans le service de l’Eglise et du peuple chrétien, je l’ai ressenti assez tôt. J’étais au collège quand la question de la vocation sacerdotale s’est présentée à moi. L’élément déclencheur fût ma première communion. Il est toujours difficile d’expliquer ce que l’on ressent avec de simples mots. Cela se vit intérieurement, spirituellement.  Il m’a fallu des années pour comprendre cette joie, cet élan spirituel que j’ai ressenti ce jour-là, et discerner un véritable appel de Dieu. Ma vocation s’est manifestée au long des années, tel un gout de plus en plus prononcé pour la prière, le silence dans un cœur à cœur avec Dieu, comme une attirance spirituelle, voire « viscérale ».  C’est sur le long terme que j’ai pu fonder ma réponse par la réflexion, le temps, et l’accompagnement spirituel. La vocation n’est pas une révélation qui tombe du ciel. C’est une petite voix qui ne s’impose pas, et qui dit « viens, suis-moi ».

Plusieurs éléments m’ont aidé à faire grandir et à rendre plus limpide ma vocation à la prêtrise. Le premier élément, c’est la famille. Soyez-en convaincus, la famille est un terreau fertile pour que naissent des vocations. Les premiers éducateurs de la foi, ce n’est pas le prêtre, ce ne sont pas les catéchistes, mais ce sont les parents qui ont la mission de poser des fondations solides au niveau de la foi de leurs enfants. A vous, parents, de donner à vos enfants le gout de la prière, le gout de Dieu.  Le terreau familial est un excellent lieu pour que germe de saintes vocations ! Comment ne pas penser à sainte Thérèse de Lisieux et à sa famille ?

Etre enfant de chœur a été décisif dans ma vocation

J’ai eu la chance d’être servant d’autel pendant presque 10 ans dans l’église saint-Pierre d’Yvetot. Le fait d’être proche de l’autel, d’être investi dans la liturgie, de servir de manière particulière à la messe, m’a véritablement permis de cheminer. La liturgie déployée, le sens du beau et du sacré m’ont également beaucoup apporté. Souvent, je demande aux servants d’autel pourquoi ils viennent servir. La plupart du temps, la réponse est la suivante : « parce que je m’ennuie moins dans le chœur ». Cela montre bien que c’est entre autres au service de l’autel que les jeunes peuvent vivre plus pleinement le mystère de l’eucharistie. En tout cas pour moi, être enfant de chœur a été décisif dans ma vocation. Par ce service dans le chœur, j’ai pu me mettre à l’écoute du Seigneur, et par cette proximité avec l’autel, découvrir plus encore cet appel à transmettre le Christ. Je suis persuadé que le service de l’autel, encore aujourd’hui, peut être l’occasion pour un grand nombre de jeunes d’entendre ce même appel du Seigneur.

La figure de prêtre a été importante dans mon appel au sacerdoce. Yvetot est une paroisse où nombre de jeunes prêtres débutent leur ministère. Ces différents prêtres m’ont beaucoup aidé à cheminer par leurs exemples, leurs caractères. Un premier prêtre a contribué à la naissance de ma vocation, un autre a contribué à la faire évoluer, et m’a aidé à discerner, enfin un dernier après un certain temps de suivi spirituel m’a mis en contact avec le diocèse. Je pense avoir eu beaucoup de chance de rencontrer ces différentes figures. Un prêtre peut être un exemple et faire naitre des vocations sans même s’en rendre compte.  

Que le Seigneur fasse lever des jeunes ayant l’audace de répondre à l’appel de Dieu : qu’ils deviennent de saints prêtres capables de convertir les cœurs et de guider le peuple chrétien jusqu’à la joie du salut.

Julien Hamel

Témoignage de Julien Hamel lors de son ordination diaconale en juillet 2017

Affiche téléchargeable et imprimable ici

Veillée de prière Samedi 23 juin 2018 à 20h30

en l’église Saints-Pierre-et-Paul à Buchy (+ d’infos en un clic sur la photo)