Carême (initiatives dans le diocèse)

Dans tout le diocèse

Le Carême est le temps de préparation à la fête de Pâques, cœur de la foi chrétienne, qui célèbre la résurrection du Christ.

Le Carême commence le mercredi des cendres – mercredi 6 mars 2019 – et s’achève dimanche 21 avril 2019.

La Semaine sainte – dernière semaine de Carême – qui commence avec le dimanche des Rameaux, commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix. Le Samedi saint au soir et le dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ.

Horaires des célébrations : sur le site du diocèse –https://rouen.catholique.fr/ – à la rubrique paroisses, ou sur le site https://messes.info/

Mgr Dominique Lebrun présidera la messe du Mercredi des Cendres le 6 mars à 10h en la cathédrale Notre-Dame de Rouen.

Homélie 

Initiatives dans le diocèse
(cette page s’enrichira au fur et à mesure) 

 

Chemins de croix à Notre-Dame de Bonsecours

Invitation pour vivre le Carême – Paroisse Saint-Sever – Saint-Clément de Rouen

Conférences de Carême à Notre-Dame de Bonsecours

Invitation pour vivre le Carême – Paroisse Notre-Dame de Yerville – Plateau de Caux

4 concerts d’orgue en l’église Saint-Clément – Paroisse Saint-Sever – Saint-Clément de Rouen

Invitation pour vivre le Carême – Paroisse Saint-Martin de Grand-Couronne – Moulineaux, La Bouille

Bol de riz pour Haïti – Paroisse Saint-Jean XXIII de Rouen Nord

Veillées sur plusieurs paroisses du diocèse, animées par Hélène DUMONT, fondatrice de la communauté des Serviteurs de la Miséricorde, en présence des reliques de Sœur Faustine 

Semaine missionnaire (paroisse Notre-Dame de Blainville-Buchy)

Vivre le Carême et la Semaine sainte sur les paroisses Notre-Dame de Bonsecours et Saint-Paul du Mesnil Plateau de Boos

Paroisse Saint-Martin d’Oissel

Temps de Carême (paroisse Notre-Dame-des-Sources de Tôtes – Auffay Val-de-Saâne)

Les vendredis de Carême à la paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul d’Aumale – Bray – Picardie

Les vendredis de carême à la paroisse Notre-Dame de Rouen Centre

Carême à la paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul de Bois Guillaume – Forêt Verte

Carême à la paroisse Saint-Baptiste-de-Bosc-le-Hard

Les propositions de Carême à la paroisse Saint-Michel de Eu sur Bresle et Yères

Programme de Carême à la paroisse Sainte-Marie des Nations de Bihorel – Hauts de Rouen

Chemin de Carême à la paroisse Saint-Jean-Paul II de Dieppe

Semaine sainte à la communauté des béatitudes

Veillée de Carême à Saint Valery-en-Caux

Un temps de conversion

La durée du Carême – quarante jours sans compter les dimanches – fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise ; elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert (Matthieu 4, 1-11) entre son baptême et le début de sa vie publique. Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.

Le Carême, temps de conversion, repose sur la prière, la pénitence et le partage. La pénitence n’est pas une fin en soi, mais la recherche d’une plus grande disponibilité intérieure. Le partage peut prendre différentes formes, notamment celle du don.

Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême

Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême, est marqué par l’imposition des cendres : le prêtre dépose un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu.

Tout en le marquant, le prêtre dit au fidèle : « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ». L’évangile de ce jour est un passage de saint Matthieu – chapitre 6, versets 1 à 6 et 16 à 18 – qui incite les fidèles à prier et agir, non pas de manière orgueilleuse et ostentatoire, mais dans le secret de leur cœur :
« Quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que te donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret (…)
Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret (…) Quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement du Père qui est présent dans le secret ».

Le jeûne… pour donner soif et faim de Dieu et de sa parole

Le jeûne a pour but de donner soif et faim de Dieu et de sa parole. Il n’est pas seulement un geste de pénitence, mais aussi un geste de solidarité avec les pauvres et une invitation au partage et à l’aumône.

« L’abstinence de viande ou d’une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Evêques, sera observée chaque Vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité ; mais l’abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le vendredi de la Passion et de la Mort et de notre Seigneur Jésus Christ. » Can.1251, code de droit canonique.

Sont dispensés du jeûne, les personnes de plus de 60 ans, les jeunes de moins de 18 ans accomplis et les femmes enceintes.

En savoir plus sur le jeûne

En jeûnant quarante jours au désert, il consacrait le temps du Carême. Lorsqu’il déjouait les pièges du Tentateur, il nous apprenait à résister au péché, pour célébrer d’un coeur pour le mystère pascal et parvenir à la fin à la Pâque éternelle. » (Préface de la messe du premier dimanche du Carême)