A la recherche du langage perdu, l’art et la spiritualité

mardis 11, 18 et 25 mai 2021 de 18h30 à 20h en visioconférence

Par Adeline Gouarné agrégée d’histoire. Artiste

3 séances d’1h30 les mardis 11, 18 et 25 mai 2021 de 18h30 à 20h en visioconférence.

La question de la vocation, religieuse et artistique, sera au centre de ce parcours sur les pas de trois homonymes au prénom Belle Époque, dont la recherche de sens s’est incarnée en trois langages radicalement différents.

Tous les trois ont vécu le tournant du XIXème au XXème siècles, et si la postérité leur a réservé des niveaux de notoriété différents, tous trois ont en commun une démarche artistique radicale qui s’apparente – en dépit des apparences – à une quête mystique :
Marcel Proust (né en 1871), Marcel Duchamp (né en 1888) et Marcelle Gallois (née en 1889), plus connue sous le nom de Mère Geneviève Gallois, ont inventé leur propre langage pour exprimer le dévoilement auquel les a poussés leur vocation de chercheur du temps perdu, d’ingénieur du temps perdu, et de captive volontaire.

Dans une période charnière où le règne de l’apparence s’affirmait, porté par le développement de la technique et de la marchandisation, chacun de ces trois artistes a tracé un chemin de résistance à l’opinion commune et à l’hypocrisie, rappelant que l’Homme n’est pas propriétaire du Temps : une démarche évangélique, même si c’est à leur insu ?

Inscriptions : secretariat-rouen@insr-normandie.fr

Le lien de la visioconférence vous sera communiqué après inscription.