Présentation de la pastorale des personnes homosexuelles et de leur famille

Un groupe de réflexion s’est constitué entre juin 2015 et mars 2016, suite à une sollicitation explicite d’une personne homosexuelle et à la demande de l’archevêque de l’époque, Mgr Descubes et autour du vicaire général de l’époque, le Père Philippe Maheut.

Ce groupe d’accompagnement s’est constitué progressivement sous l’impulsion de l’année de la miséricorde, faisant suite aux synodes sur la famille en 2014 et 2015 puis de l’exhortation apostolique Amoris Lætitia en avril 2016. Il s’insère également dans les préoccupations soulevées par différentes manifestations et débats concernant le mariage homosexuel en 2013.

En 2020, le groupe « Pastorale des personnes homosexuelles et de leurs familles » est constitué de 8 personnes et se réunit 7 à 8 fois dans l’année.

Les objectifs de cette pastorale sont :

1 – la réflexion autour de l’homosexualité dans la famille et dans l’Église au sein de notre groupe. Il s’agit d’un partage de connaissances, de témoignages, d’ouvrages concernant l’homosexualité en général et plus particulièrement de son accueil dans l’Église. Prise de contact avec les pastorales similaires qui se mettent en place dans d’autres diocèses.

2 – l’information sur cette réalité au plan du diocèse :

→ organisation de conférences.
→ prise de contacts avec la pastorale de la famille, la pastorale des jeunes, les prêtres, l’enseignement catholique.
→ Contacts avec les médias pour communiquer sur les « prises d’initiative ».
→ Création et mise à disposition de documentations (bibliographie, liste de mouvements confessionnels, lieux de retraites et lieux d’accueil en Église) sous forme d’une page sur le site du diocèse.

3 – la prise d’initiatives, visibilité :
→ conférences,
→ veillées de prières le jour de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie (17 mai) et intentions de prières,
→ création d’une adresse mail pour recevoir les questionnements, les demandes de contacts ou d’informations.

4 – Questionnements et réflexions autour du maintien ou de la restauration du lien familial que cette situation fragilise :
Dans bon nombre de cas, la découverte de l’homosexualité chez un enfant ou dans un couple déstabilise la famille tout entière et peut créer du rejet. Ainsi, il semble nécessaire d’ouvrir un espace de dialogue tel un groupe de parole afin d’aider à maintenir ou restaurer ces liens.