Funérailles

Vous venez de perdre un proche ou un parent, la communauté paroissiale est là pour vous soutenir, vous accompagner et porter votre famille dans sa prière.

La mort d’un proche provoque toujours un choc. Les funérailles permettent d’humaniser ce moment par le rassemblement des proches, l’évocation de celui qui vient de partir, les gestes d’amitié. Pour un chrétien, les funérailles sont aussi l’occasion de rappeler que, malgré le deuil, la vie ne s’arrête pas à la tombe.

Des orientations diocésaines pour la pastorale des funérailles ont appelé à une participation plus grande de la communauté chrétienne aux célébrations des obsèques et favorisé la constitution des  » équipes funérailles « .

La célébration religieuse est un acte liturgique qui ne s’improvise pas suivant les demandes personnelles. Proposée par l’Église, elle demande la participation active de ceux qui assistent.

En règle générale, les inhumations sont célébrées dans les églises principales des 4 communautés locales : Blainville, Buchy, Ry, Vieux-Manoir.

Elles peuvent être célébrées dans la commune du défunt dès lors que le village et/ou la famille prenne en charge l’installation du matériel liturgique et sonorisation dans l’église communale avant et après la célébration des obsèques.

Démarches préalables pour la préparation de la cérémonie des obsèques
La famille doit d’abord s’adresser aux Pompes Funèbres qui contactent le secrétariat de la paroisse. Les Pompes funèbres fixent, en accord avec la famille et le secrétariat, les : lieu, jour et heure de la cérémonie. La famille rencontre ensuite les laïcs qui accueillent la famille et préparent avec elle la cérémonie.

 L’accueil des familles en deuil
La préparation de la cérémonie peut constituer un temps fort pour la famille, car la rencontre avec la paroisse a souvent un impact émotionnel. Lorsque l’on fait l’expérience du deuil, on éprouve un besoin d’écoute, de solidarité et d’amitié.

Pour notre paroisse, c’est un laïc qui accueille et échange avec la famille. On aborde les points suivants :
– la personnalité du défunt et les circonstances de son décès,
– le sens que l’on veut donner à la cérémonie en tenant compte de l’assemblée,
– le choix des textes,
– les intentions de prière pour la prière universelle,
– les chants et la musique,
– la participation des proches (lecture des textes, rite de la lumière)
– éventuellement un témoignage sur le défunt.

Beaucoup de familles souhaitent personnaliser la cérémonie :
– lecture d’un poème ou d’un texte
– écoute d’un morceau de musique apprécié par le défunt

L’équipe funérailles, invite la famille, si elle le désire à participer, à l’une des messes dominicales suivant le jour des obsèques du défunt ; au cours de celles-ci une intention particulière est dite pour le défunt. L’équipe prendra soin de l’annoncer au cours de la célébration des funérailles.

Une autre messe dominicale peut être dite, à l’intention du défunt, à la demande de la famille selon leur convenance.

Célébration animée par les laïcs
La célébration sera animée par des membres de l’équipe funérailles. L’un d’entre eux présidera la cérémonie, assisté d’un organiste et d’un animateur. Quand un prêtre ou un diacre ami du défunt est présent à la célébration, il préside la cérémonie selon ce qui a été prévu avec la famille et l’Équipe Funérailles.

Combien coûte un enterrement à l’église ?
Les obsèques entraînent certains frais : dépenses de secrétariat, éclairage, chauffage et entretien de l’église, salaire et charges sociales. Il est normal de demander, à la famille du défunt, de contribuer  au règlement de ces frais.

A titre indicatif, la paroisse demande une offrande de 180 €.
Celle-ci est parfois demandée par les Pompes Funèbres, qui la restituent à la paroisse.

Lorsque le défunt a fait un « contrat obsèques », c’est le bénéficiaire du contrat qui verse l’offrande à la paroisse.

Faire dire une messe pour un défunt
Vous souhaitez qu’une messe soit dite à l’intention d’un défunt dans la paroisse. Pour cela, il vous suffit de contacter la paroisse afin de faire votre demande et d’arrêter une date.

Le montant de l’offrande pour une messe est proposé par l’Assemblée des Évêques. Mais en aucun cas la grâce reçue ne dépendra de la somme ! Le montant proposé par les évêques nous permet de rester raisonnables !

L’offrande s’élève actuellement à 17€.