St-Georges sur Fontaine

BG - St Georges

Un peu d’histoire

C’est à l’abbaye de Fécamp que nous devons la création de St Georges sur Fontaine. L’abbaye y développe une paroisse à partir de 1188, qui en restera dépendante jusqu’à la révolution.

Ce patronage à St Georges est dû à une légende : St Georges était venu combattre dans la région, à la tête d’une armée romaine de 6000 hommes. La chaleur de l’été épuisait les soldats et en faisait mourir certains de soif. St Georges, pour y remédier, frappa le sol de son épée et fit jaillir une source qui réconforta son armée.
L’église a pris le patronage de ce saint pour rappeler ce miracle.

L’église de St Georges sur Fontaine a été plusieurs fois reconstruite. Quelques ogives du XVIème siècle en témoignent, qui ont été conservées lors de la reconstruction de l’édifice au XIXème siècle.
Ainsi, le bâtiment comporte un narthex de style néoclassique, le reste de l’église étant construit dans le style néogothique.
Le matériau principal employé lors de la reconstruction au XIXème est la brique, matériau économique permettant d’alléger les coûts.
L’ancien clocher devenu vétuste est remplacé en 1843 par un nouveau clocher de 16 mètres de hauteur qui sera lui-même abattu par une violente tempête en 1930. Un clocher de 11 mètres sera alors reconstruit en 1931.

Fabien Bella

L’ENTRÉE
Beau travail de menuiserie de la porte.
4 colonnes en chêne (en une seule pièce) émanant de jolies grumes supportent le clocher(XVIIIème ou tout début du XIXème). On remarquera les fonds baptismaux renaissance (XVIème)

Les VITRAUX
Dans le narthex vitraux blancs et géométriques témoignent de la décadence de l’art du vitrail aux XVIIème et XVIIIème siècles.

Les vitraux du XIXème siècle sont de meilleure qualité. Ils témoignent de la volonté du XIXème pour retrouver les secrets de fabrication du Moyen-âge. On notera les couleurs et les techniques de grisailles. C’est le style néogothique.

Les VOÛTES
Elles sont du XIXème construites en pierre et plâtrées. Remarquez l’importance données aux piliers supportant les retombées de voûtes (modénature recherchée, style néogothique inspiré du gothique du XIIème siècle).

Les clefs de voûtes gothiques ont probablement été récupérées dans les matériaux de l’ancienne église.

Les CHAPELLES
Elles rassemblent des fragments anciens. Sur la gauche, un tronc du XVIIIème de style rococo. Les candélabres, en matériaux divers, sont du XVIIIème et XIXème.

Une GRAVURE du visage du Christ
sur saint Suaire de Turin. Elle est vraisemblablement du XVIIIème siècle.

La CHAIRE
du XVIIIème siècle. Remarquez un beau travail de ferronnerie sur la grille séparant la nef du chœur. Les stalles sont du XVIIIème siècle.

L’AUTEL
Bel autel du XIXème siècle de style néogothique qui a dû être particulièrement coûteux pour les finances plutôt limitées de cette commune rurale. Les mosaïques sont d’inspiration orientale (dû aux croisades). Les candélabres sont de diverses époques. A gauche et à droite, les supports des statuettes ont probablement été récupérées et datent du XVIIème siècle.