Le mot du curé du 30 avril

Chers amis,

C’est le mois de Mai, c’est le mois de Marie ! Nous connaissons cet adage populaire qui renferme une réalité importante pour notre vie spirituelle : la place de la Vierge Marie dans notre vie chrétienne.
Le oui de Marie à l’Annonciation permet à Dieu de commencer l’œuvre de salut opéré par son Fils.
Ce Fils, son fils Jésus, Marie va l’accompagner tout au long de sa vie, méditant et gardant dans son cœur les paroles et les actes qu’il pose.
Marie, la silencieuse, est aussi celle qui intercède auprès de Jésus, à Cana, et aussi discrètement dans les moments de tribulation.
Espérant contre toute espérance, Marie est debout au pied de la croix, unie de manière toute particulière au sacrifice de son Fils. Femme pascale par excellence, Marie est le point de ralliement des apôtres après la dispersion consécutive à la mise au tombeau. Marie, femme ecclésiale, est le pivot solide auprès duquel les apôtres se retrouvent en prière après l’Ascension.
Marie est présente tout au long de la vie publique de son Fils, elle enfante également l’Eglise pascale missionnaire à laquelle nous appartenons.
A la suite des apôtres, puissions-nous, comme eux, trouver en elle le refuge secourable et la source rafraichissante pour votre vie baptismale.

Père François-Xavier Henry