Mot du curé – 14 mai

Chers amis,

Le Seigneur est monté au ciel. Il n’est plus présent à nos côtés physiquement, et il demande à ses disciples de le laisser partir. Cette demande est présente plusieurs fois dans l’évangile : « alors l’ange la quitta » dit Saint Luc à l’Annonciation, « ne me retiens pas » dit Jésus ressuscité à Marie-Madeleine.

Jésus ne veut pas pour nous d’un amour fusionnel, il veut un amour dans lequel une juste distance permet l’exercice de notre liberté et de notre responsabilité. Et pour nous aider à être libres, il nous donne son Esprit, le Paraclet, le Défenseur. Alors goûtons pleinement cette liberté dans l’Esprit, la liberté des enfants de Dieu ! C’est un immense cadeau que nous fait Jésus. Découvrons-le, goûtons-le sans cesse et ne nous lassons pas de le vivre !

Père François-Xavier Henry