Dimanche du pardon communautaire

dans les paroisses du diocèse

Le pardon est déterminant pour la fraternité chrétienne. J’insiste pour que nous renouvelions chaque année « le dimanche pour se demander pardon en communauté » au troisième dimanche de Carême (4 mars 2018) – Extrait de la lettre pastorale de Mgr Dominique Lebrun – 15 août 2017

Comme en 2017, chaque paroisse est invitée à voir comment mettre en oeuvre ce dimanche, avec une invitation adressée à chaque fidèle de poser un geste concret de pardon à un autre membre de la communauté et à un échange de paix lors de ce dimanche du pardon communautaire.

Pour vous aider, le service diocésain de la liturgie et des sacrements proposent quelques outils.
* Les deux premiers dimanches de carême, vous pourriez distribuer une des cartes de carême pour que chacun puisse inviter la personne à qui il veut demander pardon et l’inviter au rendez-vous du 3e dimanche de carême.
* Pendant la messe dominicale du dimanche du pardon communautaire (dimanche 4 mars cette année), il sera bon que la liturgie pénitentielle soit plus marquée.

Quelques propositions :
a. Un long temps de silence après l’invitation à se reconnaître pécheurs, introduit
par le prêtre pour bien montrer la nécessité d’une vraie fraternité à l’intérieur de
nos communautés chrétiennes.
b. Le rituel pour le sacrement de la réconciliation propose des formules de
supplication de pénitence qui pourraient introduire le chant du Kyrie.
c. La deuxième formule des invocations pénitentielles du missel peut sans doute convenir également.
d. La préparation pénitentielle pourrait être remplacée par la Litanie de la nuit
avec un texte à adapter.

Le geste de paix pourrait être mis en valeur ce dimanche-là :
a. Le geste de paix reste facultatif, parfois banalisé. Il pourrait ne pas avoir lieu les
deux premiers dimanches de carême pour qu’il apparaisse avec plus de force lors
du dimanche du pardon communautaire.
b. Lors du 3e dimanche, les paroissiens pourraient être invités à un geste de paix
plus marquant, comme celui de tendre les deux mains à son voisin, et de ne pas
oublier de donner le geste de paix à la personne avec laquelle ils se sont
réconciliés.

Les outils proposés sont téléchargeables et imprimables pour vous aider à mettre en œuvre ce dimanche du pardon communautaire et aider nos communautés à entrer dans une démarche de pardon et de plus grande communion dans le Christ.