Le Carême

dans le diocèse
Du au

Première méditation de carême
par le père Henri Delavenne

« Comment prier avec la Parole de Dieu »

 

Retrouvez en image le message du père Alexandre Gérault, vicaire général pour l’entrée en carême.

Prendre le temps, dans une vie agitée, de se recueillir en méditant la Parole dans le silence. Accepter chaque jour de se mettre quelques minutes devant le Seigneur pour se laisser saisir par Lui. Essayons donc de faire silence en nos vies, de sortir de la superficialité de certains emplois du temps pour donner priorité à l’Essentiel.

 

Tous les horaires des messes dans le diocèse https://messes.info/

Consultez les propositions des paroisses en un clic
(elles seront affichées sur cette page au fur et à mesure)

Les conférences de carême en la paroisse Saint-Pierre d’Yvetot

Le carême dans les paroisses de Saint-Jean-Bosco de Clères – Montville et Saint-Joseph de Malaunay – Le Houlme

La carême à la paroisse de Saint-Michel de Eu sur Bresle et Yères

Méditations sur la paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray et Oissel

Le carême à la paroisse CathoRouen

Parcours gratitude en carême à la paroisse Saint-Baptiste de Forges-les-Eaux

Les conférences de carême à CathoRouen

Message de carême du Saint père

Chers frères et sœurs !

Lorsque notre Dieu se révèle, il communique la liberté : « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage » (Ex 20, 2). C’est ainsi que s’ouvre le Décalogue donné à Moïse sur le mont Sinaï. Le peuple sait bien de quel exode Dieu parle : l’expérience de l’esclavage est encore gravée dans sa chair. Il reçoit les dix consignes dans le désert comme un chemin vers la liberté. [lire le Message du pape pour ce carême]

Un temps de conversion

La durée du Carême – quarante jours sans compter les dimanches – fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise ; elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert (Matthieu 4, 1-11) entre son baptême et le début de sa vie publique. Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.

Le Carême, temps de conversion, repose sur la prière, la pénitence et le partage. La pénitence n’est pas une fin en soi, mais la recherche d’une plus grande disponibilité intérieure. Le partage peut prendre différentes formes, notamment celle du don. Le Carême est le temps de préparation à la fête de Pâques, cœur de la foi chrétienne, qui célèbre la résurrection du Christ. Il commence le mercredi des cendres – mercredi 14 février 2024  et s’achèvera dimanche 31 mars 2024.

La Semaine sainte – dernière semaine de Carême – qui commence avec le dimanche des Rameaux, commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix. Le Samedi saint au soir et le dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ.

Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême

Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême, est marqué par l’imposition des cendres : le prêtre dépose un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu.

Tout en le marquant, le prêtre dit au fidèle : « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ».

Le jeûne… pour donner soif et faim de Dieu et de sa parole

Le jeûne a pour but de donner soif et faim de Dieu et de sa parole. Il n’est pas seulement un geste de pénitence, mais aussi un geste de solidarité avec les pauvres et une invitation au partage et à l’aumône.

« L’abstinence de viande ou d’une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Évêques, sera observée chaque Vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité ; mais l’abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le vendredi de la Passion et de la Mort et de notre Seigneur Jésus Christ. » Can.1251, code de droit canonique.

Sont dispensés du jeûne, les personnes de plus de 60 ans, les jeunes de moins de 18 ans accomplis et les femmes enceintes.

En savoir plus sur le jeûne

 

En jeûnant quarante jours au désert, il consacrait le temps du Carême. Lorsqu’il déjouait les pièges du Tentateur, il nous apprenait à résister au péché, pour célébrer d’un cœur pour le mystère pascal et parvenir à la fin à la Pâque éternelle. » (Préface de la messe du premier dimanche du Carême)

 

FAQ sur le Carême

 

Type : evenement